Mission et politique formation

Le GIM aide les entreprises de la région parisienne à faire face à leurs besoins en compétences en favorisant d’une part l’orientation des jeunes vers les métiers des industries technologiques, et d’autre part en assurant la formation professionnelle à travers son réseau de formation composé des Centres de formation d’Apprentis de l’Industrie (CFAI) et de l’Institut des Techniques d’Ingénieurs de l’Industrie (ITII).

Le GIM est garant du dispositif de validation paritaire des qualifications de la métallurgie en région parisienne. A ce titre, il accompagne les entreprises dans le choix des qualifications professionnelles, organise les jurys paritaires de délibération, et réalise la construction des référentiels d’activités et de certification dans la branche professionnelle au niveau national.

Par délégation de la Commission Paritaire Nationale de l’Emploi de la Métallurgie (CPNE), le GIM remplit une mission à la fois technique et politique en matière de formation professionnelle.

 

Les champs d’actions du GIM

Formation initiale


La formation initiale

Les Centres du Pôle de Formation des Industries Technologiques d’Ile de France. L’ AFORP, l’AFTI, le CEFIPA et MECAVENIR accueillent 3000 apprentis, Du CAP au diplôme d’ingénieur.

L’Institut des Techniques d’Ingénieur de l’Industrie (ITII) d’Ile de France :
La formation initiale par apprentissage dans l’ITII regroupe 19 filières de formation qui accueillent près de 2100 apprentis ingénieurs dont 16% de jeunes filles dans les spécialités suivantes : BTP, électronique, informatique industrielle, génie mécanique, énergétique, mécanique, optronique, systèmes informatiques industriels technologies nucléaires ;
Et dans d’autres organismes ou CFA partenaires du GIM.

Formation continue


La formation continue

Le réseau de l’Institut des Techniques d’Ingénieur de l’Industrie (ITII) d’Île-de-France. L’ITII propose 13 filières de formation d’ingénieurs par la formation continue destinés aux salariés d’entreprises, environ 160 salariés par an suivent ces formations par ces filières ;

Le dispositif des Certificats de Qualification Paritaire de la Métallurgie (CQPM) et Inter industries (CQPI). Les CQPM ont pour objectif de certifier la détention d’un ensemble de savoir-faire ou de compétences. Ils participent à la sécurisation des parcours professionnels et concourent à l’objectif, pour chaque salarié, de progresser d’au moins un niveau de qualification au cours de sa vie professionnelle. Près de 100 jurys paritaires de délibération se tiennent par an, pour statuer sur la situation au regard de l’attribution d’un certificat de candidats issus des entreprises. Le dispositif dispose de plus de 200 qualifications professionnelles actives.

Financement des formations


Le financement des formations

Par l’intermédiaire de l’ADEFIM-IDF, l’Association de développement des formations des industries de la métallurgie de la région parisienne, relais territorial de l’OPCAIM (Organisme paritaire collecteur agréé des industries de la métallurgie). L’ADEFIM IDF collecte les contributions formations des entreprises (Formation professionnelle continue, CIF, et Taxe d’apprentissage) ;

Elle assure le financement des projets de formation des salariés de la métallurgie au travers des dispositifs légaux et conventionnels en vigueur.

Analyse des métiers <br>
et construction des référentiels
de compétences

L’analyse des métiers
et de la construction des référentiels
de compétences

Dans le cadre de sa participation dans les Commissions Professionnelles Consultatives Métallurgie et Industrie :
Par l’analyse des activités et l’écriture de référentiels emploi, activité et compétences ;
Par l’expertise des diplômes professionnels et de l’enseignement supérieur.

 

Faire le lien école/entreprise

Le GIM joue un rôle actif dans tous les dispositifs visant à rapprocher le système éducatif du monde de l’entreprise, qu’il s’agisse du domaine scolaire, de l’apprentissage et de la formation continue.

Le GIM :

Participe à plusieurs conseils, comités et commissions concernant les métiers qu’il représente ;

Assure l’information des élèves, des enseignants, des familles sur les emplois et les métiers ;

Participe aux examens professionnels.

Le GIM propose des spécialistes aux recteurs des académies pour assurer la fonction de Conseiller de l’Enseignement Technologique (CET). Les missions du CET sont vastes et consistent à assurer la liaison entre l’Éducation Nationale et son environnement économique.

Enfin, le GIM est membre du Club des Partenaires et participe à des actions de promotion des métiers des industries technologiques lors de forums, conférences,… auprès des lycéens et des étudiants du premier cycle universitaire.

EnSavoir+_OFF

Nos interlocuteurs

Le GIM porte le message des entreprises qu’il représente et exprime leurs besoins et attentes dans le champ de la formation.
Le GIM est régulièrement associé aux groupes de travail et réunions organisés par les différents acteurs de la vie socio-économique, notamment : Éducation Nationale (Rectorats de Paris, Créteil, Versailles, Lycées,…) ; Enseignement supérieur (Universités, Écoles,…) ; Conseil régional ; Préfecture de région ; Conseils généraux ; Préfectures ; Collectivités territoriales ; DIRECCTE ;

Ensavoirplus_droite_bleu

 

Apprentissage

 

Contact

gimformation@gimrp.org

 

Téléchargements

Accord national interprofessionnel
du 14 décembre 2013

Loi formation professionnelle, emploi et démocratie sociale
du 5 mars 2014

Accord du 12 juillet 2013
sur le contrat de génération

Livre blanc de l’UIMM

Lettre paritaire sur le développement de l’alternance

 

Site XXAAXX